Les lundis de l’Histoire – épisode 2 – Les origines du Blood Bowl (2/2)

Votre rdv bloodbowlistico-historique du lundi ! Retrouvez ici l’épisode précédent.

Sans plus attendre, l’épisode du jour :


LES ORIGINES DU BLOOD BOWL (2° partie)

A cette annonce, il y eut un grand mouvement dans les rangs gobelins, quand ceux-ci enlevèrent leurs brodequins dans une tentative désespérée de réaliser ce qu’était le nombre 11. Comme de coutume, cela dégénéra en bagarre après qu’un gob eu découvert quelle bonne blague ça pouvait être que de garder ses bottes ferrées pour mieux marcher sur les pieds nus des copains. Ignorant les fréquents hurlements de douleur, le nain poursuivit.

« Ceci ne veut pas dire qu’une secte, ou équipe comme elles étaient appelées, ne comptait que onze membres. Les guerriers pouvaient entrer ou sortir à volonté, aussi longtemps que le chiffre sacré n’était pas dépassé. Il était également permis de frapper ses adversaires à tout moment, à condition que ce ne fût point avec une arme ! Énéfel affirmait que le corps d’un guerrier devait être sa seule arme et, bien qu’il acceptât les armures, que toutes les armes devaient êtres interdites.

Il est écrit que l’arène dans laquelle se déroulait ces conflits était un terrain rectangulaire, à l’intérieur d’un immense bol ! »

Tous les yeux se tournèrent et observèrent la forme du champ de bataille sur lequel ils s’étaient rassemblés, et où d’imposantes escadrilles de vautours au ventre plein tentaient péniblement de reprendre l’air.

« Il me semble », continua le nain d’une voix forte pour regagner l’attention du public, « qu’Énéfel a vu notre dilemme et tente de le résoudre. Je suggère que chaque camp forme une équipe et que nos problèmes soient ainsi résolus ». Un murmure d’approbation parcourut la foule et devint rapidement un tonnerre d’acclamations. A l’exception bien sûr, de l’endroit où se tenaient les gobelins, qui en étaient encore à explorer les nouvelles et passionnantes possibilités de l’activité consistant à s’écraser les pieds !

Ainsi eu lieu le premier match de ce qui devint rapidement connu sous le nom de Football Armoricain d’Énéfel. Une vessie de cochon fut gonflée, à la grande consternation de ce dernier. Les armures du temple furent récupérées et distribuées aux guerriers choisis par les deux camps. Les équipes s’alignèrent, un chamane « arbitre », revêtu pour l’occasion d’une peau de zèbre fraîchement dépecée, souffla dans un cor de guerre et la partie commença.

Il n’y avait pas à proprement parler de terrain, pas de lignes, très peu de règles et à ce jour, personne ne se rappelle qui a gagné. Cependant, il y eut une bonne dose de carnage et tout le monde reconnut qu’on avait bien rigolé. La bataille fut oubliée et les armées se séparèrent pour annoncer cette nouvelle excitante à leurs pays respectifs, où chaque tribu s’empressa d’aligner une équipe.

Pendant ce temps, ceux qui étaient restés pour nettoyer découvrirent une étrange surface verte sous la boue sanglante du champ de bataille : une surface présentant des symboles et des lignes étranges. Enfin, le terrain sacré dont le Livre parlait fut mis à jour. Le prophète nain, qui avait adopté le nom de Commissaire Sacré Roze-El d’après le nom d’un prêtre de haut rang mentionné dans le Livre, offrit une prière à Énéfel et entreprit d’organiser la première rencontre entre sectes. Son esprit bouillonnait de plans pour l’avenir, plans qui culmineraient dans des rencontres officielles entre les sectes les plus coriaces, en des offrandes physiques en l’honneur d’un grand dieu, le Blood Bowl !


A lundi prochain 😉

2 réflexions sur “Les lundis de l’Histoire – épisode 2 – Les origines du Blood Bowl (2/2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.